Qu'est-ce que la CBG ?

Qu'est-ce que la CBG

Les composants actifs les plus connus du cannabis sont le CBD et le THC. Ils ne sont cependant pas les seuls à avoir une influence sur le corps et à être intéressants. C’est le cas du CBG, un cannabinoïde relativement inconnu mais prometteur !



CBG : la molécule mère du cannabinoïde

 

Dans une plante de chanvre, la quantité de CBG, ou cannabigérol, est inférieure à 1%. Ce cannabinoïde inaperçu joue en revanche un rôle important dans la composition du cannabis. Il est le précurseur de tous les autres cannabinoïdes, y compris le CBD et le THC. Le CBGA est le premier acide cannabinoïde qui se forme dans une plante de cannabis. C’est au moment de la floraison du cannabis que son niveau est le plus élevé. Le CBGA est ensuite converti en THCA et CBDA par l’action de différentes enzymes. Enfin, la chaleur et la lumière provoquent la décarboxylation de ces acides, ce qui entraîne la présence de cannabinoïdes, que vous appréciez dans vos fleurs, cires et huiles de CBD. Ce n’est que récemment que le chanvre a fait l’objet de recherches en raison de son faible taux de CBG. Et, bien qu’il y ait certainement beaucoup à apprendre, la CBG est très prometteuse.



Quel est le mécanisme de la CBG ?

 

Les études limitées qui ont été réalisées sur la CGB ont révélé qu’elle interagit avec le système endocannabinoïde de la même manière que le CBD. Les deux composés sont des antagonistes des récepteurs CB1 du système endocannabinoïde. La CBG bloquerait ainsi l’assimilation de l’anandamide, un endocannabinoïde qui joue un rôle clé dans la régulation des circuits de la douleur, de la faim et de la récompense, en agissant sur le récepteur CB1. Le CBG a un effet sur le récepteur vanilloïde 1, qui est impliqué dans la perception de la douleur et la gestion de l’inflammation, selon la même étude.

Le cannabigérol s’est avéré stimuler la faim chez les rats dans une autre étude menée en 2016. C’est la CGB qui est responsable de la sensation bien connue de faim induite par la consommation de cannabis. Cependant, d’autres recherches sur l’homme sont nécessaires pour corroborer ces résultats.



La CGB a-t-il un potentiel médicinal ?

 

Plusieurs études animales évaluant l’utilisation de la CBG dans le traitement de certaines maladies ont été réalisées. Le cannabigérol s’est avéré efficace chez les rats atteints d’un cancer du côlon. Le CBG a eu pour effet de retarder la progression du cancer du côlon chez la souris en réduisant la croissance tumorale.

Une autre étude met en lumière de nouvelles possibilités de traitement du glaucome. Le CBG fonctionnerait en effet comme un puissant vasodilatateur, abaissant la pression intraoculaire.

Enfin, il a été démontré que la CBG est antibactérienne, ce qui pourrait la rendre utile dans la lutte contre les bactéries qui ont développé une résistance aux antibiotiques, comme le staphylocoque doré !



Quels sont les produits contenant de la CBG ?

 

Lorsqu’une plante est mature ou transformée pour être consommée, la CBG est présente en quantités infimes. Pour obtenir un produit contenant beaucoup de CBG, il faut utiliser des cultivars riches en cannabigérol et une technique de transformation spéciale qui utilise de jeunes plantes et préserve leur contenu en molécules actives.

La CBG, comme tous les cannabinoïdes, est plus efficace car elle interagit avec les autres éléments actifs du chanvre.

C’est pourquoi nos huiles CBG et CBD à spectre complet, qui combinent le meilleur du cannabis légal pour un bénéfice maximal, sont recommandées.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest